Classe théâtre : Une séance type

Séance du 2 décembre 2016

En 103, on range les tables pour dégager une aire de jeu : c’est l’espace scénique.

  1. L’échauffement Nous avons commencé par un exercice de respiration ventrale : Inspirer pendant 10 secondes en gonflant le ventre, bloquer secondes, puis , puis expirer secondes. Puis, l’exercice du 80 : c’est un exercice de coordination : il faut dessiner un huit avec une main et une zéro avec l’autre, en même temps. Nous avons enchainé avec l’exercice du boulet : Par 2, l’un essaie de marcher, l’autre l’en empêche en s’aggripant à lui.
  2. L’entrainement sur le monologue de Médée, de Pierre Corneille Mariane distribue deux alexandrins du monologue au hasard. Lecture du monologue complet sans consigne particulière. Puis nous avons travaillé par binôme : un élève de 4e avec un élève de 3e. Il s’agit de repérer le rythme de l’alexandrin, repérer les -e qui se prononcent, s’entrainer à bien articuler, surtout les consonnes, les apprendre. On doit projeter le texte de 3 manières différentes : 3 fois à son partenaire , 3fois aux spectateurs, 3 fois à un quelqu’un qui serait dans le couloir. Il fallait bien s’investir, et exprimer la colère de Médée trahie par son mari, Jason. Nous manquions de puissance vocale, il fallait repenser à notre exercice de respiration ventrale. Ariane a alors proposé de dire notre alexandrin avec notre main plaquée sur la bouche : c’est l’exercice du baillon. On répète ensuite le vers sans la main, avec la même puissance. Les conseils d’Ariane : aller moins vite, prendre notre temps. Elle nous a rappelé aussi qu’il faut tenir un point fixe avec le regard. Nous avons de nouveau répété notre alexandrin, en s’adressant à un élève placé au fond du couloir. Grâce aux exercices précédents, notre puissance vocale était beaucoup plus importante qu’avant.
  3. La représentation La séance de termine par la mise en scène du monologue. Tous répartis en fond de scène, placés en quinconce, nous avons projeté les alexandrins en avançant lentement jusqu’à une ligne délimitée à l’avance.

Article réalisé par Simon, Dogan, Elouan, Yuna, Maëlle, Eline, Ambre et Anna